Retour Enquête intelligence économique VIGIE Le groupe Vigie-Vauban a interrogé près de 30 experts

Retour Enquête intelligence économique VIGIE


 Le groupe Vigie-Vauban a interrogé près de 30 experts en intelligence économique. Ces derniers ont été questionnés sur la place de l’intelligence économique en période de crise. L’intelligence économique (IE) est avant tout une boite à outil dont l’objectif est de faciliter l’aide à la décision, offrant au chef d’entreprise un panel de méthodes et de pratiques concrètes.

Les experts interrogés sont tous d’accord pour affirmer que le levier principal de l’intelligence économique est celui de la transmission de l’information. “Fournir la bonne information au bon moment, à la bonne personne”. Le chef d’entreprise est parfois noyé sous la quantité d’information, n’arrivant pas à distinguer les fake, des bonnes news. L’IE à travers la veille stratégique, permet de sélectionner les informations les plus pertinentes et d’éviter “l’infobésité”. La transmission d’une information précise a pour objectif de permettre à l’entrepreneur d’avoir le recul nécessaire sur son environnement externe et d’écarter les menaces futures. Dans une période de crise et au regard des évolutions à venir, il pourra mettre en place un plan de veille afin d’appréhender une possible obsolescence de sa stratégie à moyen terme. 

L’IE est donc la boite à outil du chef d’entreprise dans laquelle il puise pour prendre sa décision. Les experts interrogés citent plusieurs outils auxquels l’entrepreneur peut recourir concrètement. C’est par exemple le système de market intelligence, qui permettra à l’entreprise de récolter des renseignements sur le marché (tendances, concurrents,clients) et d’allouer les ressources nécessaires à sa stratégie. 



La crise du Covid a également montré une hausse considérable des attaques en cybersécurité.

Face à ces menaces, les entreprises sont de véritables proies pour les hackers. Elles doivent donc être accompagnées par des professionnels afin d’être formées et acquérir des compétences techniques capables de leur éviter d’être piégé. Une entreprise pharmaceutique de Rouen a par exemple été victime d’une arnaque informatique qui lui a coûté près de 6,6 millions d’euros. 

Le Covid a également été le temps fort des gestions de crises. En effet, beaucoup de chefs d’entreprises se sont sentis démunis face à cette situation, ne sachant pas comment gérer leur volet business, l’avenir de leur salarié, ni même celui de l’entreprise. La gestion de crise a pour objectif de fluidifier la transmission de l’information et de faciliter ainsi la prise de décision. 

La crise sanitaire est venue porter un coup d’arrêt aux exportations. Or, comme le rappellent les experts interrogés, les réglementations varient selon les pays et chaque cas diffère les uns des autres. Une bonne connaissance des réglementations juridiques étrangères est indispensable au bon déroulement des exportations d’une entreprise.



Interrogé sur les avantages que l’IE peut apporter aux entreprises, nos experts citent plusieurs éléments : 

  • Renforcement de la décision du chef d’entreprise : un meilleur traitement de l’information et donc une plus grande connaissance des enjeux permettra une plus grande fluidité dans la prise de décision.

  • L’apport de nouveaux marchés : un système de market intelligence et de veille stratégique permettront une connaissance affinée des marchés porteurs et de la concurrence. Ces outils devront également être accompagnés par une expertise juridique. 

  • Une résilience renforcée : une meilleure gestion de l’information et des processus de gestions de crise, permettent à l’entreprise d’anticiper les menaces futures.

  • Valorisation de l’image et de la réputation : à l’air du numérique, la communication est devenue incontournable elle est une manière de créer du lien entre l’entreprise et ses partenaires et clients. La e-réputation, fait partie des nouvelles stratégies indispensable pour les groupes qui entendent être présents sur la toile. 

  • Hausse du chiffre d’affaire : si l’entreprise renforce sa résilience et sa capacité d’anticipation elle devient par conséquent, moins susceptible de traverser des crises. L’IE doit donc être perçue comme une assurance-vie pour ces entreprises.

Les experts ont également évoqué des situations concrètes où ils ont eu recours aux outils de l’IE pour des clients: 

  • Le premier cas cité, évoque la mise en place d’un système de market intelligence en Algérie afin d’identifier plus précisément les marchés potentiels et les acteurs présents. L’acquisition de ces données à été un gain de temps considérable pour l’entreprise et un facteur déterminant dans sa stratégie. 

  • L’autre exemple cité, est celui d’un groupe qui a fait appel à des experts pour benchmarker l’un de ses concurrents afin de mieux positionner sa technologie sur les marchés porteurs. 

  • Une entreprise agroalimentaire a eu recours à des cabinets d’IE afin d’obtenir des rapports de veilles technologiques sur les brevets d’invention. Cette stratégie permet de surveiller des secteurs technologiques spécifiques et de garder un œil sur la concurrence.

  • Une entreprise qui souhaitait se renseigner sur l’éventualité d’un nouveau marché, a demandé une veille ad hoc sur les évolutions des tendances sociétales à travers la consultation des conversations d’internautes (forum, réseaux sociaux)

  • Un journal français national a fait appel à une boite spécialisée en gestion de crise cyber afin d’être préparée à d’éventuelles attaques cyber. 

Glossaire :

Veille stratégique: La veille stratégique est un type de veille informationnelle qui englobe l’ensemble des autres veilles, telles que la veille sociétale, la veille en entreprise, la veille concurrentielle, la veille commerciale, la veille fournisseur, la veille image, la veille juridique ou encore la veille technologique.

Market intelligence: Les renseignements sur le marché sont les informations pertinentes pour le marché d’une entreprise – tendances, surveillance des concurrents et des clients, recueillies et analysées spécifiquement.

Gestion de crise: La gestion de crise est l’ensemble des modes d’organisation, des techniques et des moyens qui permettent à une organisation de se préparer et de faire face à la survenance d’une crise puis de tirer les enseignements de l’évènement pour améliorer les procédures et les structures dans une vision prospective.

Cybersécurité: La cybersécurité englobe tous les moyens qui permettent d’assurer la protection et l’intégrité des données, sensibles ou non, au sein d’une infrastructure numérique.

E-réputation: L’e-réputation, parfois appelée web-réputation, cyber-réputation, réputation numérique, sur Internet, est la réputation, l’opinion commune sur le Web d’une entité, personne morale ou physique.

Benchmark: Le benchmarking est une technique marketing ou de gestion de la qualité qui consiste à étudier et analyser les techniques de gestion, les modes d’organisation des autres entreprises afin de s’en inspirer et d’en tirer le meilleur.